Laboratoire de recherche
 de l’École Nationale Supérieure
 des Arts Décoratifs

École nationale supérieure des Arts Décoratifs 
31 rue d’Ulm, 75240 Paris cedex 05

Directeur de la recherche : E. Mahé

http://www.ensadlab.fr/fr/

 

Thèmes de recherche :

 

  • Design
  • innovation
  • conception
  • prospective
  • identités numériques
  • histoire de la 3D

 

Les apport de l’EnsadLab aux travaux du LabEx ICCA

 

Les travaux et compétences d’EnsadLab couvrent aussi bien les champs du design que de l’art, tels que le graphisme et la typographie, les installations interactives, les espaces virtuels, les nouveaux matériaux, la mobilité…

Ces recherces s’intéressent à l’ouverture de nouveaux territoires artistiques, la spatialisation de l’information (nouvelles pratiques, nouvelles modalités) et aux perceptions, interactions dans des espaces numériques. Ces travaux sont menés à travers le développement et l’animation d’une plate-forme expérimentale de création, exposition et formation, et par la mise en œuvre d’expérimentations artistiques autour de la thématique de la spatialisation de l’information.

En écrivant l’histoire de la 3D, les recherches menées par EnsadLab rappellent aussi que la conjonction de la créativité française, des avancées technologiques et de la dynamique induite par le plan gouvernemental, dit « Recherche-image », avait permis à la France d’être très en pointe dès le début des années 1980 dans le domaine de la synthèse d’image et de son traitement numérique. Des sociétés de postproduction, des laboratoires de recherche, des formations se sont ainsi créés, plaçant la France au second rang mondial, juste derrière les États-Unis.

EnsadLab travaille encore sur la création de caractères réalisés pour les nouveaux supports numériques en prenant en compte les changements d’habitude de lecture, les dernières évolutions technologiques, les critères de lisibilité et les nouveaux usages.

À l’origine de ce programme se trouvent les initiatives de digitalisation telles les projets Gutenberg, Google Books, Amazon, Mobipocket, l’Internet Archive. L’intérêt des éditeurs classiques et de la presse est aujourd’hui de plus en plus manifeste.