Présentation du labex ICCA : Industries culturelles et création artistique

 

ICCA est un laboratoire de recherche interdisciplinaire centré sur les pratiques 
et les marchés de la culture, de l’art
 et du numérique. Créé en 2011, ICCA
 a pour principaux objectifs la définition de nouveaux modèles économiques et de régulation, l’étude des nouveaux usages et des marchés émergents 
et celle de la transformation des cadres juridiques, aussi bien dans les activités traditionnelles que dans l’univers numérique.

ICCA rassemble des équipes de plusieurs universités appartenant à différentes disciplines (sociologie, économie, droit, design, communication, sciences de l’éducation) : le CEISME, le CEPN, le CERLIS, l’Ensadlab, EXPERICE, l’IRCAV, l’IRDA et le LabSIC.

ICCA est aussi un lieu de dialogue avec les organismes professionnels et les acteurs industriels des secteurs de la culture et des arts. Partenaire de référence et laboratoire d’idées,
 il exerce une fonction de veille, d’expertise et de prospective.

Les équipes d’ICCA travaillent sur les industries culturelles à l’ère du numérique (prospective et analyse des mutations induites par
le numérique dans ces secteurs, stratégies d’acteurs, modèles économiques, créateurs, usages…). Elles s’intéressent également aux questions relatives à la convergence des contenus (analyse des pratiques d’exploitation multi-supports et de l’évolution 
des processus de conception des contenus) ainsi qu’au développement de nouvelles formes de production et de circulation des contenus sur le Web et à la régulation des industries créatives et de l’internet (analyse des dispositifs et besoins de régulation ; aspects juridiques et économiques; évaluation). Ces questions sont au coeur des travaux d’ICCA, appliquées aux industries culturelles traditionnelles (édition, musique, cinéma et audiovisuel) comme aux jeux vidéos ou aux industries de l’éducation (analyse des interactions entre les secteurs du jeu vidéo et de l’éducation; serious games, e-learning).

Plus particulièrement, 8 thématiques structurent les travaux du laboratoire ICCA :

1- Les nouvelles entreprises culturelles à l’heure du numérique

2- Le développement des industries culturelles dans les pays émergents

3- Les enjeux de l’indépendance

4- L’innovation et la médiation

5- L’économie et sociologie de la notoriété

6- Les Formats et contenus

7- Les Industries culturelles et organismes non marchands (musées)

8- Les Politiques publiques et régulation

 

Un laboratoire tourné vers les jeunes chercheurs

 

Le LabEx ICCA a engagé dès ses débuts une politique de soutien aux jeunes chercheurs dans les industries culturelles :

  • par le recrutement de post-doctorants et de doctorants. Le LabEx ICCA offre la possibilités à ces jeunes chercheurs de se focaliser pleinement sur leurs travaux de recherche et la valorisation de ces derniers dans un cadre multidisciplinaire ;
  • par la mise en place de financements de fin de thèse permettant aux doctorants d’achever leur thèse dans les meilleures conditions ;
  • par l’organisation d’une université d’été réunissant doctorants, post-doctorants, chercheurs des laboratoires partenaires et chercheurs étrangers invités, lieu d’échange d’expériences er de réflexions sur les objets de recherche des doctorants qui constituent un réseau de jeunes chercheurs formés dans le cadre du LabEx ICCA et porteurs de perspectives scientifiques interdisciplinaires aujourd’hui émergentes dans les champs des industries culturelles et créatives ;
  • par la mise en place d’une formation doctorale interdisciplinaire, véritable atout pour la culture scientifique des doctorants, permettant à chacun de se doter d’un socle de compétences pluridisciplinaires sur l’étude des industries culturelles et d’améliorer les fondements méthodologiques propres à l’étude de ces dernières.

 

Un rayonnement international

 

Le LabEx ICCA a fait le choix de consacrer une part de ses moyens au développement de projets liés à des espaces géographiques identifiés comme étant soit à fort potentiel, soit présentant un grand intérêt du point de vue de l’observation des mutations en cours. Il en va ainsi de la question du développement et de l’indépendance des structures éditoriales en Amérique du Sud, du développement des industries et de l’entrepreneuriat culturel au Maghreb et du programme “Plateformes” qui, dans le prolongement des travaux menés sur l’autoproduction et le crowdfunding, analyse les nouveaux outils de distribution et de prescription/promotion des contenus culturels ; un volet de ce programme est consacré à la Chine.

Le LabEx ICCA oeuvre également à la mise en place de programmes d’échange de chercheurs et de doctorants avec des universités étrangères partenaires.

 

Télécharger la brochure de présentation du labex :

Plaquette ICCA_Francais

ICCA_english version

Suivez-nous :

Via la liste de diffusion du Labex ICCA: 
Abonnez-vous sur: https://listes.univ-paris13.fr/mailman/listinfo/labexicca 

 

Sur Twitter : @labExICCA
Sur Youtube : labEx ICCA